>
Semaine de 4 Jours : Le nouveau visage du travail

Par Clément Fradique

Semaine de 4 Jours : Le nouveau visage du travail

C’est une véritable révolution dans le monde de l’entreprise. La semaine de 4 jours commence à faire son apparition en France. Le Premier Ministre, Gabriel Atal, a annoncé vouloir  démocratiser cette solution. À l’instar du gouvernement, de nombreuses entreprises tentent le test de la semaine de 4 jours. Mais quelles sont les conditions de sa mise en place ? Et pour quelles raisons est-elle expérimentée dans de nombreuses entreprises ? 

  

L’organisation d’un 35 heures dans une semaine de 4 jours. 

 

Le principe de la semaine de 4 jours est de travailler 4 jours au lieu de 5 en temps normal sans que le salaire diminue. Cependant, en France, les modalités de mise en œuvre de cette dernière au sein des différentes entreprises varient selon les cas. L’organisation est propre à chaque entreprise. Alors que certaines choisissent de réduire le nombre d’heures de travail sur la semaine sans diminuer pour autant les salaires. C’est le choix qu’à fait Acorus une ETI (1600 salariés) spécialisée dans l’éco-rénovation d’actifs immobiliers pour des bailleurs sociaux, des entreprises du tertiaire… qui a fait passer ces employés de 39 à 35 heures sur 4 jours. D’autres, au contraire, font le choix d’augmenter la durée quotidienne de travail sans réduire la durée de travail hebdomadaire, ce qui revient à travailler le même nombre d’heures en moins de jours. C’est le cas pour l’enseigne LIDL qui fait travailler certains de leur employé sur 4 jours. Qu’importe l’organisation choisie, les entreprises doivent respecter la durée maximale quotidienne de travail qui est de 10 heures ainsi que les durées maximales hebdomadaires qui sont de 48 heures sur une même semaine ou 44 heures par semaine en moyenne sur une période de 12 semaines consécutives. On peut alors se poser la question suivante : pourquoi mettre en place la semaine de 4 jours pour les entreprises ainsi que pour les employés ? 

  

La semaine de 4 jours : si bénéfique qu’on le dit ? 

 

Lorsqu’on évoque la semaine de 4 jours, on pense souvent à une diminution du travail. Cependant, à travers plusieurs études comme celle américaine publiée par ScienceDaily, on constate que la productivité ne baisse pas forcément en semaine de 4 jours. La phrase « travailler moins, mais travailler mieux » prend ici tout son sens. Toutefois, pour ne pas perdre en productivité, la semaine réduite implique de revoir l’organisation de l’entreprise afin de mettre en place une meilleure gestion des priorités. L’équilibre de vie est l’un des aspects qui semble le plus évident mais il n’est pas négligé. En effet, avec un jour de repos en plus, la plupart des salariés ont un meilleur équilibre de vie. Néanmoins, la semaine de 4 jours ne convient pas forcément à tout le monde. La semaine de 4 jours suppose une plus grande amplitude horaire sur les autres jours de la semaine. 

Pour les entreprises, la semaine de 4 jours représente également un avantage. Le taux d’absentéisme chez les salariés qui pratiquent la semaine de 4 jours serait moins élevé que chez les autres salariés. Ceux-ci, grâce à la semaine réduite, peuvent mieux gérer le surmenage. De plus, offrir la possibilité d’effectuer la semaine de 4 jours permet d’attirer plus facilement les candidats et de garder plus longtemps ces employés. Cette pratique plaît aux entreprises car elles peuvent ainsi faire des économies d’énergie (électricité, eau…). L’impact écologique n’est pas forcément positif. En effet, si une entreprise ne voit pas sa productivité baisser, elle aura en 4 jours une empreinte carbone identique à celle qu’elle a en 5 jours. 

 

La semaine de 4 jours, un cadeau empoisonné ?   
 

Malgré son attrait, la semaine de 4 jours ne fait pas l’unanimité chez les salariés. En effet, certains voient d’un mauvais œil cette nouvelle pratique. Avec une semaine de 4 jours les RTT risques de disparaitre ce qui n’est pas au goût de tous. Le fait de passer à des jours de vacances à la carte contre un jour non travaillé imposé par semaine est perçu comme désavantageux. Notamment chez les cadres, qui peuvent s’offrir assez facilement des vacances grâce aux RTT. De plus, une semaine de 4 jours n’est pas forcément avantageux pour les personnes avec une vie de famille chargée. Ils ont organisé leur travail en fonction des horaires de l’école ou de la crèche. Le gain d’une journée de repos en plus n’est pas important à leurs yeux. Par ailleurs, si la semaine de 4 jours offre plus de temps libre aux employés. Ce temps libre ne sera pas forcément utilisé pour des loisirs car le salaire ne permet pas d’avoir plus d’activité en dehors du travail. 

Pour certaines entreprises, la semaine de 4 jours n’est pas facile à mettre en place. Par exemple des commerciaux se doivent d’être joignable le plus possible. Or ne pas travailler un jour de la semaine réduit fortement les prises de contacts. Plusieurs domaines d’activités comme la santé, l’administration, l’agriculture ne peuvent mettre en place la semaine de 4 jours. Dans le livre de Francis Boyer “ La semaine de 4 jours sans perte de salaire ça marche”. Le cas du groupe Resto Thai à Lyon est très intéressant. Ses dirigeants ont observé que les collaborateurs, majoritairement d’origine asiatique, ont mal vécu le fait que l’on diminue le nombre de jour travaillés. Le travail étant un élément central de leur culture. L’entreprise a donc fait le choix d’un retour à une semaine de 5 jours.  

 

Les pionniers de la semaine de 4 jours en France 

 

Bien que la semaine de 4 jours ne soit pas démocratisée en France, de nombreuses entreprises se sont essayées à cette pratique. C’est le cas de LDLC qui, sous l’impulsion de son président Laurent De la Clergerie, a instauré depuis 2021 la semaine de 4 jours au sein de LDLC avec une durée hebdomadaire de travail réduite et un taux horaire augmenté. Il est également l’auteur du livre “Osez la semaine de 4 jours”. Par ailleurs, LDLC n’est pas la seule société à prôner la semaine de 4 jours. La métropole de Lyon propose depuis septembre 2023 la possibilité de faire une semaine de 4 jours sur la base du volontariat. L’objectif ? Améliorer la qualité de vie au travail et favoriser l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle de ses employés. Cette expérimentation a pour but de faciliter l’embauche, de faire baisser l’absentéisme et de fidéliser les agents. Ce nouveau dispositif a également permis à 900 femmes salariées à temps partiel de passer en temps plein. Malgré ces différents cas, la semaine de 4 jours n’est encore qu’au début en France, ce qui n’est pas forcément le cas à l’étranger. 

  

La mise en place à l’étranger 

 

Bien qu’elle soit assez récente en France, la semaine de 4 jours est installée dans plusieurs pays depuis maintenant plusieurs années. C’est le cas pour l’Islande qui a testé ce dispositif entre 2015 et 2019. Depuis, la semaine de 4 jours a été adoptée dans l’ensemble du pays. Chez nos voisins européens, comme au Royaume-Uni où 61 entreprises ont expérimenté la semaine de 4 jours entre juin et décembre 2022, les résultats ont montré qu’une semaine de travail réduite favorise considérablement le bien-être personnel des salariés. En Belgique, le gouvernement a lancé une réforme de son organisation du travail afin de lui donner davantage de flexibilité. En effet, une série de mesures appelée « deal pour l’emploi » a été mise en place en 2022. Parmi les mesures prévues figure la semaine de 4 jours. Les salariés qui le souhaitent peuvent demander à leur employeur de concentrer leurs heures de travail sur 4 jours au lieu de 5. En Nouvelle-Zélande, en mai 2020, la Première ministre, Jacinda Ardern, a proposé de généraliser la semaine de 4 jours dans son pays, avec un maintien de salaire pour les salariés. 

 

Bien qu’il se développe en France. La semaine de 4 jours est encore assez exceptionnelle dans les entreprises.  À l’avenir risque-t-on de voir la mention “semaine de 4 jours” sur les offres d’emplois. Seul le temps nous le dira. N’hésitez pas à regarder nos annonces pour voir si elle y figure.  

 

Rencontrons-nous
Notre équipe est à votre écoute, saisissez votre opportunité.
Contact